Les primes énergie

La Prime Economies d'Energie ENGIE

La Prime Economies d’Energie ENGIE s’inscrit dans le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE), qui a été initié par le gouvernement en 2005 via la loi POPE (Loi de programmation fixant les Orientations de la Politique Energétique), le 13 juillet 2005. Son but est de permettre l’indépendance énergétique nationale et garantir la sécurité d’approvisionnement du pays.

Un des objectifs de la loi POPE est de diviser par 4 ou 5 les émissions de gaz à effet de serre. C’est dans ce contexte que les CEE ont été créés afin de permettre une réduction des dépenses énergétiques et notamment chez les particuliers. Les objectifs de réduction énergétique sont fixés tous les 3 ans par l’État en fonction des ventes des énergéticiens. En fonction des volumes d’énergies vendus, les énergéticiens doivent remplir une « obligation » en matière d’économies d’énergie auprès de l’Etat en incitant à la réalisation d’actions d’économies d’énergie, sous peine de devoir verser une pénalité au Trésor Public. Pour justifier des économies d’énergies réalisées par leur action, les « obligés » ont la possibilité d’acheter des Certificats d’Economies d’Energie sur le marché, ou de créer des programmes permettant d’en générer. C’est le cas d’ENGIE qui, via le programme Prime Economies d’Energie ENGIE, propose à ses clients une aide financière pour les accompagner dans la rénovation énergétique de leurs logements.

La Prime Economies d'Energie ENGIE peut intervenir sur quatre familles de travaux :

Il est possible de cumuler les primes si vous faites plusieurs travaux en même temps. Il suffit de créer un nouveau dossier à chaque type de travaux.

Le montant de la prime qui vous sera versé dépend de plusieurs critères, notamment :

  • la localisation des travaux,
  • les caractéristiques de l’habitation,
  • le type de travaux,
  • la situation fiscale du ménage et
  • tout autre critère relatif à l’opération engagée.

Le montant définitif de la Prime Economies d’Energie ENGIE est calculé lors de la validation de votre dossier, mais vous pouvez l’estimer grâce au simulateur.